thLYLBD8RG

Quand un débutant s'entraîne régulièrement à rester assis en méditation, il découvre certains obstacles pour calmer son mental. Cela peut être dû à l'environnement dans lequel il vit (trop de bruit, d'agitation...), à ses habitudes alimentaires, à une posture physique déséquilibrée (douleurs...), à l'irrégularité de la respiration ou à son mental sauvage et indiscipliné.

Plus tard quand il a acquis la maîtrise de la posture de méditation, qu'il l'a rendue plus stable et qu'il a appris à pratiquer le pranayama (respirations), son mental reste encore une barrière pour lui. Il faut bien comprendre que seule l'application à la sushumna (1) peut définitivement empêcher l'agitation mentale.

Quand la sushumna est appliquée(1), le mental trouve de la joie à pratiquer la méditation(2). Celle-ci devient spontanée.

Par la pratique de la méditation, l'aspirant acquiert l'habileté à éveiller la kundalini (3). Sans cet éveil, l'individu reste primitif et ignorant du but de la vie.

Extrait de "Path of fire and light" de Swami Rama.

Remarques :

1- L'application à la sushumna (canal central) est une expression de l'auteur,... à décrypter. C'est la focalisation effective dans le canal central, c'est-à-dire la "percée" du canal central ou l'entrée et la stabilisation des souffles-esprit dans le canal central. Dans la tradition indienne, la grande préparation à cela est faite par les respirations alternées. Ensuite l'entrée des souffles-esprit dans le canal central peut se faire uniquement par la concentration de l'esprit ou par la concentration conjointe avec la rétention à plein.

2- Résultat des respirations alternées qui purifient les canaux secondaires et équilibrent leurs énergies, des états de jouissance-vide (vacuité) surviennent, indiquant l'entrée spontanée des souffles-esprit dans le canal central. Dès lors le mental aspire à retrouver ces états de béatitude et n'a pas besoin de se faire prier pour entrer en méditation.

3- La kundalini est la force d'éveil qui se produit à l'intérieur de canal central. Cette force ne doit pas être confondue avec les expériences d'énergie ascendantes se produisant à l'extérieur du canal central et qui sont des montées d'énergie vitale ou prana, durant lesquelles la méditation de l'esprit-vacuité ne survient pas.